Apprenez à mieux connaître votre chat

L’histoire des chats

28 septembre 2022

Tout au long de l'histoire, différentes cultures ont considéré les chats comme des dieux ou des esprits maléfiques. Mais quand le lien entre les chats et les humains a-t-il commencé ? Comment a-t-il évolué au fil du temps ?

On a toujours pensé que les chats avaient été domestiqués pour la première fois dans l'Égypte ancienne, mais des études récentes montrent qu'en réalité, cela remonte à encore plus loin dans le temps. Il y a 10 000 ans, en Mésopotamie (une région historique de l'Asie aujourd'hui connue sous le nom d'Irak), les chats étaient utilisés pour se débarrasser des petites créatures qui mangeaient les cultures céréalières et posaient des problèmes à l'autosuffisance humaine.

Il ne fait cependant aucun doute que c'est en Égypte que la société a établi une relation plus étroite avec nos amis félins. Ils y étaient incroyablement respectés et même associés à Bastet, la déesse égyptienne du foyer et de la domesticité. Les chats étaient un élément essentiel de la culture de l'Égypte ancienne en raison de leurs aptitudes naturelles à la chasse. Ils protégeaient le gagne-pain des familles en éloignant les rongeurs des cultures céréalières, principale source de nourriture à l'époque. De plus, les chats étaient même momifiés après leur mort.

Les Grecs, fascinés par les chats d'Égypte, ont volé six mâles et six femelles afin d'élever les leurs. La première portée a été vendue par les Grecs aux Romains, aux Gaulois et aux Celtes, ce qui signifie que les chats se répandaient désormais dans toute la Méditerranée. Ils étaient considérés comme des animaux parfaits pour la maison, en raison de leur nature élégante et hygiénique.

Sur un autre continent, dans la Chine antique, les chats étaient utilisés non seulement pour attraper les souris, mais aussi comme compagnons pour les femmes. Aujourd'hui, on pense qu'ils attirent la bonne fortune et éloignent les mauvais esprits. C'est par la Chine que les chats sont arrivés au Japon au milieu du sixième siècle. Après avoir fait partie de la vie quotidienne du Japon pendant des siècles, il n'est pas surprenant que les chats soient si fortement représentés dans l'art et dans la culture japonaise.

Les chats occupent également une place importante dans l'hindouisme. Ils sont associés à Sati, la déesse de la fertilité, qui est souvent représentée aux côtés d'un compagnon félin. Et de petites statues de chats étaient souvent fabriquées comme lampes pour dissuader les rongeurs.

La capacité impressionnante d'un chat à attraper les souris était également très appréciée par les Vikings. Les chats étaient présents non seulement dans leurs maisons, mais aussi sur les navires vikings. Enfin, si nous nous penchons sur l'ancienne culture celtique, les chats étaient considérés comme les gardiens de l'Autre Monde. Ils étaient les alliés des druides, la classe spirituelle de haut rang, et on pensait qu'ils partageaient des traits spirituels avec la lune.

Avec l'expansion de certaines religions au Moyen Âge, notamment le christianisme, les chats étaient considérés comme de mauvais présages. Pour cette raison, les chats ont cessé d'être vénérés et ont été quasiment éliminés. Ce changement d'attitude a entraîné d'importants problèmes de lutte contre les nuisibles.

Heureusement, cette perception a changé avec le temps. Aujourd'hui, les chats sont des compagnons chéris et l'un des animaux de compagnie les plus aimés et les plus appréciés au monde.