Header Academy

Le cancer mammaire chez les chattes : symptômes et soins pour prévenir cette maladie

Le troisième cancer le plus fréquent chez les chats est le cancer mammaire, qui touche principalement les femelles. Les tumeurs mammaires chez les chattes sont généralement malignes et sont appelées carcinomes ou adénocarcinomes mammaires. Elles affectent la glande et produisent une croissance incontrôlée de cellules anormales, avec de nombreux effets secondaires très graves.

Elles apparaissent généralement chez les chattes plus âgées, normalement vers 10-12 ans, mais elles peuvent être détectées presque à n’importe quel âge. Les chattes ont quatre paires de mamelles et celles qui sont le plus souvent touchées sont les thoraciques et les inguinales. Lorsque le cancer touche une ou plusieurs glandes mammaires situées d’un côté du corps, elles se propagent généralement aux ganglions lymphatiques les plus proches, ce qui provoque des métastases. Ces types de tumeurs sont très agressifs et peuvent se propager par les vaisseaux lymphatiques à d’autres mamelles, ou même aux mamelles de l’autre côté par les vaisseaux sanguins.

Le principal danger du cancer mammaire chez les chattes est sa grande tendance à produire des métastases dans le système lymphatique et dans les poumons, ce qui facilite la formation de métastases dans d’autres organes, tels que le foie, la rate, le pancréas, le système nerveux central ou les os. Quand une métastase se développe, le pronostic est généralement très mauvais, car le traitement est pratiquement inefficace et finira par provoquer une défaillance des organes, en particulier des poumons, entraînant la mort de la patiente.

La cause du cancer mammaire chez les chattes n’est pas tout à fait claire. On sait qu’il peut y avoir des facteurs génétiques impliqués et certains agents cancérigènes, y compris certains virus et contaminants environnementaux, mais la cause la plus probable est hormonale. Les femelles qui n’ont pas été stérilisées à un âge précoce ont un risque de cancer mammaire supérieur à 90% par rapport à celles qui ont été stérilisées très jeunes, même avant leur première chaleur.

Lorsque l’on soupçonne la présence d’une tumeur mammaire chez une chatte (généralement parce que l’on peut palper un nodule ou qu’il est déjà assez grand pour être vu, ou même, qu’il est déjà ulcéré), il est important de commencer un diagnostic par cytologie ou une biopsie pour tenter de savoir de quel type de tumeur il s’agit et à quel stade de développement elle en est. Des analyses et un examen complets de la patiente doivent également être effectués pour connaître son état de santé. Les traitements recommandés, en fonction de l’examen clinique et des tests complémentaires, seront une excision chirurgicale (mastectomie) plus ou moins étendue, associée ou non à une chimiothérapie, selon les cas. Dans certains cas, la radiothérapie est également recommandée. Cependant, les traitements prolongent généralement la vie d’environ un an et, fréquemment, la plupart des tumeurs réapparaissent. Et il est toujours très important de prendre en compte la qualité de vie de la patiente.

Comme nous l’avons vu, le cancer mammaire est une maladie très grave chez les chattes qui, la plupart du temps, finit par produire des métastases et dont le traitement guérit rarement. Par conséquent, le plus important est de travailler sur la prévention, en stérilisant précocement les femelles et en réalisant fréquemment des palpations et des examens cliniques chez le vétérinaire, afin que tout nodule apparaissant puisse être retiré aussitôt, avant qu’il ne grossisse trop et ne produise des métastases.

D'autres Sanicat Academy

Caprices et glaces d'été pour votre chat

Caprices et glaces d'été pour votre chat

Go to Caprices et glaces d'été pour votre chat
Les instincts naturels des chats: comment les respecter et améliorer leur qualité de vie

Les instincts naturels des chats: comment les respecter et améliorer leur qualité de vie

Go to Les instincts naturels des chats: comment les respecter et améliorer leur qualité de vie
L’hyperthyroïdie chez le chat : symptômes, causes et diagnostic

L’hyperthyroïdie chez le chat : symptômes, causes et diagnostic

Go to L’hyperthyroïdie chez le chat : symptômes, causes et diagnostic